Bière perle 75cl : parfum au choix

Brasserie Perle

 

Il y a fort à parier que le nom de la brasserie à laquelle on s’intéresse aujourd’hui vous dise quelque chose. Créée il y a plus d’un siècle, puis rachetée par un grand groupe qui lui a réservé un bien mauvais sort, la fermeture, la brasserie a réapparu en 2009 grâce au projet de l’arrière-arrière petit fils du fondateur originel. D’ailleurs, pour une fois, on va dire qu’on est là pour enfiler des Perle : bienvenus dans l’univers de la Brasserie Perle.

 

Présentation de la Brasserie Perle

 

La Brasserie Artisanale Perle telle qu’elle va vous être présentée aujourd’hui n’a donc plus grand chose à voir avec son ancêtre créée par Pierre Hoeffel en 1882 à Schiltigheim. Avec près de 300 000 hl produits chaque année au plus fort de sa production, la brasserie Perle – ancienne du nom – était d’ailleurs l’une de plus importantes des brasseries alsaciennes de la première partie du XXème siècle.

Pierre Hoeffel, l’arrière-arrière grand-père de Christian Artzner dont on va parler aujourd’hui, cède sa brasserie à Charles Kleinknecht en 1919. La brasserie change alors de nom pour s’appeler Brasserie Charles Kleinknecht Perle ; c’est pour cela que l’on retrouve inscrit CK Perle sur un nombre important de verres et autres affiches anciennes de la brasserie. L’épopée CK Perle s’achève en 1971 suite à sa fermeture. Entre temps, elle avait intégré le groupement Alsacienne de Brasserie (Albra) en 1969.

 

Christian Artzner est l’homme qui a fait revivre le nom Perle en en rachetant les droits en ce début de XXIème siècle. Bien qu’arrière-arrière petit fils du fondateur originel de la brasserie Perle, il n’a pas toujours eu en tête de faire revivre le fleuron familial. C’est plutôt une suite d’événements liés à sa carrière de brasseur qui l’ont amené à venir poser ses cuves de brassage en Alsace, après avoir appris l’art du brassage aux quatre coins du monde.

 

Christian a tout d’abord suivi un Bac+4 à Edimbourg pour acquérir une solide formation tant théorique que pratique, ce qui fait peut-être de lui le plus instruit de nos chers artisans brasseurs alsaciens. Plusieurs expériences en France, en Ecosse, en Afrique et aux Etats-Unis lui auront enfin permis de tout connaître ou presque sur la bière et sa fabrication dans des structures de plus ou moins grande taille, dans des processus industriels et artisanaux.

 

Seulement voilà, une ombre noircissait le tableau pour certains amateurs de bière depuis la réapparition de Perle. En effet, la gamme était brassée en Allemagne et en Belgique jusqu’au début de l’année 2015. Un choix assumé par Christian Artzner pour lui permettre de peaufiner ses recettes et surtout pour lui permettre de monter une gamme de bières solide et accompagnée d’un réseau de distribution bien en place. Etant chose faite, un investissement à hauteur de 850000€ a permis à la Brasserie Perle de revenir 100% alsacienne en mars 2015.

 

Christian et Anne, sa compagne avec qui il travaille à plein temps, ont élu domicile à la plaine des bouchers dans le quartier de la Meinau, à Strasbourg. L’unité de production est neuve et a été fabriquée sur mesure par une société bavaroise. Elle permet de brasser 20 hl de bière à la fois, 2000 litres, qui sont déversés après refroidissement et ensemencement dans des cuves de fermentation allant de 4000 à 8000 litres. Accrochez-vous bien, jusqu’à 20000 litres de bières peuvent donc fermenter au même moment.

 

L’aventure alsacienne de la Brasserie Perle démarre bien, puisqu’au moment où ces lignes sont écrites, seules quelques semaines se sont écoulées depuis le premier brassin et ce sont déjà plus de 400 hl de bière qui sont sortis des entrepôts de la Meinau. L’intérêt pour la gamme des bières Perle est grandissant et les carnets de commandes ne désemplissent pas. Anne et Christian ont une devise : deux lots de bière de la même référence doivent au pire être de qualité équivalente, au mieux de qualité supérieure. Les recette ne sont pas figées et vont continuer à évoluer avec le temps. On l’a d’ailleurs dit, Christian est un brasseur expérimenté ; c’est pourquoi il va continuer à inventer de nouvelles recettes qui viendront s’ajouter à la gamme de bières déjà en place.

L’innovation et l’évolution sont des mots que l’on aime entendre chez Perle : preuve en est la toute nouvelle Perle IPA boostée en houblons aromatiques avec la technique du Dry Hopping (ajout de fleurs de houblon lors de la phase de fermentation pour en extraire les huiles essentielles aromatiques). La brasserie pourrait également cultiver ses propres souches de levure dans l’avenir. Mais pour l’heure, on pense surtout à apprivoiser la nouvelle unité de production strasbourgeoise et à tenter de suivre la cadence des commandes des Perle blondes, florales et autres blanches aux sept grains.

.............................................................................

In the wood - dark ale

Voilà un breuvage étonnant (6%), vieilli 8 mois en barique de Pinot noir, sur levures sauvages, à déguster avec curiosité et gourmandise(s) !

 

Mondiale

Brassin anniversaire pour les 10 ans de la brasserie. Disponible uniquement en 75cl.
Cette fois ci nous avons choisi 10 ingrédients à travers le monde dont des épices d'Afrique et d'Asie (gingembre et graine de paradis) des houblons d'Amerique, Océanie, Europe (Chinook, Nelson Sauvin, Mistral, Hallertau Blanc) nous avons aussi fait vieillir cette bière sur des copeaux de chênes. 

Le résultat titre 10% et rentre dans la catégorie des Barley Wine, c'est à dire un Vin d'Orge.

Brassée exclusivement avec 100% de malt d'orge sans rajout de sucre la force de l'alcool se fond avec l'amertume et les épices qui laissent une belle longueur en bouche.
Accords suggérés: Viande marinée au BBQ, Vacherin glacé

 

Autobahn

bière au mout de raisin 7.5abv 

    Bière perle 75cl : parfum au choix

    11,00 €Prix